Bio 82 n’est plus… liquidation en cours

Cher-es adhérent-es, cher-es collègues

Le bruit courrait déjà dans la campagne et nous aurons collectivement tout fait pour prévenir cette situation mais c'est avec un regret profond que nous vous l'annonçons :

Notre association de producteur-ices et de citoyen-nes, BIO 82 est entrée officiellement en liquidation judiciaire ce mardi 16 janvier 2018

 

De cette décision administrative, nous pouvons tristement constater :

D'une part, que l'environnement politique actuel (et depuis quelques années) exerce une forte pression sur le modèle associatif par ses réformes successives : décentralisation (loi NOTRe), volatilité des subventions (grave retards – nous n'avons toujours pas perçu les versements FEADER 2015 et 2016 -) remplacées par des commandes publiques, complexification des projets et surtout de leurs modalités d'évaluation, des justificatifs à fournir (nature et quantité), exigence de montée en compétences des bénévoles et salarié.es pour le montage des dossiers.

Tous ces aspects poussent et même contraignent à se professionnaliser et à s'autofinancer en faisant la course aux prestations de services individuelles payantes, à l'image d'entreprises. Que peut-il en être de l'objet social de notre association en ces conditions ?

De plus, la croissance constatée et les perspectives de développement de l'agriculture biologique, véritable changement d'échelle font que l'AB ne se situe plus dans un contexte de lutte pour sa reconnaissance mais dans un contexte de concurrence pour qui sera référent en la matière. Ainsi, entre autres, des acteurs conventionnels historiques, comme la chambre d'agriculture ou les coopératives viennent se placer en concurrence directe tant sur les missions que sur les financements alloués à la bio.

Quels moyens humains avons-nous face à des services entiers dédiés à temps plein au montage de dossiers et à la gestion financière & administrative ?

D'autre part, la hausse d'entrées en conversion et d'installations ces dernières années a hétérogénéisé les profils de la filière. On ne vient plus à la bio comme à Bio 82 de la même manière. On adhère selon différentes logiques qui vont au-delà du simple partage d'idées, allant d'un besoin temporaire en appui technique à la volonté de construire et de faire parti d'un réseau. Mais force est de constater que cette transformation des modes d'engagement, les prestations concurrentes, l'augmentation du niveau de compétences requis et du temps dédié nécessaires à la gestion et à la réalisation des actions ne nous a pas aidé à assurer le renouvellement de dynamique que l'on escomptait.

Que devient le fonctionnement d'une association sans l'implication de ses membres ?

À ce propos, nous tenons à remercier personnellement et profondément celles et ceux qui ont participé de leur poche à l'appel aux apports associatifs. C'était un beau geste de solidarité collective.

Malheureusement c'est bien la trésorerie qui nous aura fait défaut, accusant retard sur retard dans les versements des subventions qui nous sont dues. Ce problème a grandement affecté les missions initiales des salarié-es et a provoqué le départ du coordinateur en juillet dernier. Le cercle vicieux était lancé car pas de salaire : pas de salarié : pas de prestation : pas de renflouement de la trésorerie et pas de paiement des dettes et salaires.

Donc nous vous l'annonçons officiellement, l'aventure Bio 82 se termine après vingt ans d'existence et de très beaux projets menés. Si elle doit renaître, il faudra reconstruire.

En attendant vous pouvez toujours vous rapprocher des autres GAB frontaliers existants (cliquez ci-dessous) et de la fédération régionale (FRAB Occitanie).

En espérant que l'année 2018 vous siéra mieux qu'à BIO 82. Nous vous adressons nos meilleurs vœux.

 

Si besoin, vous pouvez nous contacter à ces numéros

BERNARD BOUYSSOU

06 22 57 71 08

CECILE CADILHAC

06 15 30 53 97

DOMINIQUE DAUMAS

06 48 17 10 94